10/05/2006

La commémoration de l'esclavage

 

Fallait-il un jour particulier pour célébrer cette horreur ? Je ne dis pas cela parce que je suis un blanc. Mais je suis parfois outré de ce que certains antillais avec un certain mépris disent aux africains : "Vous n'avez pas connu l'esclavage" - comme si la colonisation n'avait pas été pour beaucoup une forme d'esclavage après l'abolition officielle de celui-ci par Victor Schoelcher en 1848. Je me sens entre le marteau et l'enclume : j'ai beaucoup d'amis africains et... j'avais épousé une antillaise. Aux Antilles, il y avait déjà l'anniversaire de Victor Schoelcher qui est célébré jour chômé - le 21 juillet de chaque année. Je crois qu'il y a d'autres façon de célébrer ces tristes événements que de décréter un jour particulier. C'est lorsque la montée des diverses formes de racisme auront été combattues que cela aura un sens. Il faut rééduquer les gens (non dans des camps disciplinaires comme dans les régimes totalitaires) par une meilleure information des différences culturelles, des erreurs du passé pour qu'il n'y ait plus des individus qui puissent dire que le génocide arménien n'a jamais existé ou que les fours crématoires soient un détail de l'histoire ou minimiser le côté inhumain de l'esclavage ou de la colonisation. De plus, il est facile de parler haut d'un événement dont plus aucun témoin ne subsiste... Même si l'autre jour j'entendais quelqu'un affirmer qu'il ressentait encore  les coups de fouet s'abattre sur le dos de son grand-père (!)...

Il faut que l'homme devienne humain pour ne plus avoir de tels souvenirs à célébrer

08:13 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/05/2006

L'Europe

 

L'Europe, on ne nous en rabat les oreilles. Mais quelle Europe ? Celle des échanges culturels ? Je dis oui. Mais l'Europe dit des échanges commerciaux ? Je deviens dubitatif... Si c'était pour pour apprendre à connaître les produits des différents terroires, ce serait encore des échanges culturels. Mais l'Europe commerciale ne profite qu'à certains. On nous avait promis que l'euro n'allait nous apporter que du bien, facilités pour ceux qui voyagent d'un pays à l'autre. On nous avait dit que l'euro n'allait rien changer au coût de la vie...un mensonge des plus flagrants. Une Europe se repliant sur elle-même pour recréer un bloc face à l'impérialisme américain (monopole de ceci, monopole de cela) pour remplacer le bloc communiste. Ce n'est pas le monde dont je rêve ; ce n'est pas l'Europe dont je rêve ; mais c'est celle qu'on nous concocte

 

08:05 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/05/2006

Christian Ranucci

En 1974, le meurtre d’une enfant dans la région de Marseille soulève l’indignation de la population et déchaîne la presse. Christian Ranucci, jeune homme sans histoires, est arrêté et passe aux aveux. Les enquêteurs, sommés par les autorités politiques et par l’opinion publique d’obtenir rapidement des résultats, tiennent leur coupable.

L’affaire semble résolue. Cependant, revenant sur ses aveux, Ranucci prétend avoir subi des pressions et de nombreuses irrégularités se font jour quant au déroulement des interrogatoires et de l’instruction. Soutenu par sa mère et défendu par un jeune avocat, collaborateur de Maître Lombard, Maître Le Forsonney, Ranucci refuse toute stratégie de défense visant à lui faire éviter la peine capitale et clame sans répit son innocence. Condamné à mort, il se voit refuser la grâce présidentielle. Il est guillotiné le
28 juillet 1976, lançant à l’adresse de ses avocats en guise de dernière volonté : « Réhabilitez-moi ».

Valéry Giscard d'Estaing arrive-t-il à dormir depuis ? Et les membres du jury qui ont condamné Ranucci ?

 

06:56 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

07/05/2006

Elie Wiesel

 
En regardant hier soir une émission télévisée, j'ai eu la joie de voir arriver sur l'écran Elie Wiesel. J'ai eu l'occasion de le suivre dans une série d'émissions qu'il avait faite avec le rabbin Josy Eisenberg sur le personnage biblique de Job. Mais qui est donc Elie Wiesel ?
Né en Transylvanie (Roumanie), Elie Wiesel est l'un des survivants des camps de concentration nazis. En 1939, la Transylvanie devient une partie de la Hongrie et selon les ordres de l'Allemagne, en 1944, les juifs hongrois sont envoyés dans des camps de concentration. Lui et son père parviennent à survivre jusqu'en avril 1945, date de la libération d'Auschwitz. Pris en charge par l'«Oeuvre au secours aux enfants», en 1945, il fait des études de philosophie à la Sorbonne. Puis il gagne sa vie en faisant de nombreux petits travaux. En 1958, grâce à François Mauriac, il publie l'ouvrage «La nuit», un récit poignant relatant l'holocauste. En 1963, il obtient la nationalité américaine et il devient titulaire de la chaire en sciences humaines de l'Université de Boston. Rebelle contre l'indifférence, il déclare : « Tant qu'un dissident est en prison, notre liberté ne sera pas vraie. Tant qu'un enfant a faim, nos vies seront remplies d'angoisse et de honte ». En 1988, il organise avec le président François Mitterrand une conférence regroupant 76 lauréats du Prix Nobel dont la mission est de réfléchir sur l'avenir de la planète. Tous les deux ans cette rencontre se renouvelle.
Il annonce une nouvelle conférence à Pétra en Jordanie dont il est un des initiateurs avec le roi de Jordanie.

07:31 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/05/2006

Les ours slovènes

 

Il ne manquait plus que cela. Ces braves ours sont devenus une affaire d'Etat. L'homme fait disparaître certaines espèces ; puis, après réflexion, on veut réintroduire là où on a détruit. Maintenant, il y a les "pour" et il y a les "contre". Normal, me direz-vous. Bien sûr ce serait normal que chacun puisse donner son avis... Mais quand on en vient à s'en prendre violemment à ces bestioles qui ne doivent rien comprendre à la complexité humaine... Et quand on ajoute à cela les menaces de mort contre certains élus... trop c'est trop. On a parfois l'impression que c'est l'homme qui a un caractère d'ours. C'est ce que nous laisserait bien croire cette histoire

09:18 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

04/05/2006

Un jugement qui est une victoire

 

Les jurés qui ont condamnés Zacarias Moussaoui à la perpétuité ont fait preuve de bon sens. S'ils l'avaient condamné à la peine de mort, ils auraient donné raison aux intégristes de tous bords : aux fanatiques religieux américains qui tentent toujours de trouver une justification à leurs débordements par une lecture fondamentaliste de la Bible ; et aux fanatiques islamistes qui aurait trouvé là un martyre de leur cause qui chez eux serait plutôt dû à une ignorance du Coran et de ses valeurs humaines. En plus, Moussaoui est le seul inculpé des attentats du 11 septembre. Qui nous dit que fanatisé, il ne s'est pas purement et simplement chargé...mais les vrais responsables courent toujours

07:38 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/05/2006

Conneries sans Frontières

 
Pincez-moi pour me dire que je ne rêve pas. Mais pincez-moi encore pour me faire rire devant le simplisme du discours de de Villiers. Ce n'est pas les islamistes qu'il attaque à cause du danger que représente ces individus... Non, c'est l'islam. Les musulmans modérés ne connaissent rien à l'islam, selon le politicien français !!! Mais alors, si j'ai bonne mémoire, monsieur de Villiers est Vendéen, donc catholique. Donc si je suis sa logique, je ne peux pas faire, moi protestant, confiance au catholique étant donné que les catholiques au 16ème ont persécutés mes devanciers dans la foi réformée. Si j'émets encore pas mal de réserves quand au système dirigé et orchestré par le Vatican, je n'éprouve aucune apriori pour mon ami ou pour mon voisin catholique... Mais si je suivais le raisonnement de Ph. de Villiers, je me méfierais...si mon voisin catholique venait à se réveiller et retrouver ses sources catholiques...je devrais craindre le retour des bûchers.
Allons, messieurs les politiciens un peu de sérieux, après avoir pendant des années fait de l'anticommunisme primaire, cessez de faire aujourd'hui des musulmans de France et de Navarre les boucs émissaires d'un terrorisme qu'aucune personne sensée ne souhaite

08:36 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |