20/05/2006

Le sport et la prostitution

 

 

 

 

 

C'est invraisemblable que le sport suscite de telles dérives. Je sais que la prostitution est souvent qualifiée comme étant "le plus vieux métier du monde". Mais que l'organisation soit prise en charge en parallèle avec un sport quelconque a quelque chose d'assez révoltant. On n'empêchera jamais les supporters des équipes de faire la fête. Mais le problème est que cela dégénère en bagarres. Certains vont certainement trouver une excuse à ce commerce du sexe en disant que ce serait une façon de canaliser la violence des supporters devenue un fléau. Mais je crois qu'il y a là une fausse excuse. De plus comment prouver que ces femmes viennent librement faire le commerce de leur corps ? Les média nous parlent des femmes...mais n'y aura-t-il pas un commerce semblable pour la prostitution masculine mais plus cachée ? Le problème est que le sport est devenu une historie de gros sous et comme les sportifs sont devenus une marchandise, les gens peu scrupuleux font un commerce de tout... Où va le monde, avec une morale qui n'est plus régie que par l'argent ?

21:48 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

15/05/2006

Discrimination

 
Ne me dites pas que la discrimination n'existe pas. J'ai vu cette nuit sur une chaîne française un reportage sur les discriminations au logement, à l'emploi. J'ai connu moi-même à Bruxelles il y a trente cinq ans la discrimination au logement parce que ma femme était d'origine antillaise. Et ce n'est pas une fois, mais plusieurs fois qu'un appartement nous a été refusé à la location en invoquant ouvertement ce motif...Même dans une place on nous a refusé l'appartement parce que dans l'immeuble il y avait des anglais, qui sont racistes me dit la propriétaire. Or, Londres est la ville européenne où n'existe pas de discrimination à l'emploi. Ce sont tes qualités professionnelles et non la couleur de ta peau ou l'étrangeté de ton patronyme qui est l'essentiel pour décrocher un emploi et réussir dans les affaires. La seule question que je me pose c'est : Comment faire évoluer les mentalités pour que nous abandonnions nos réflexes primaires ?

09:02 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/05/2006

Edouard VIII d'Angleterre et Mrs. Wallis Simpson

 
Je viens de terminer deux livres sur l'histoire de l'abdication du roi Edouard VIII, il y aura bientôt septante ans : La Scandaleuse Duchesse de Windsor de Charles Higham et l'Abdication d'Alain Decaux. Deux livres diamétralement opposés. Le premier s'est nourri de tous les potins de l'époque qui présentera Wallis Simpson d'une façon bien résumée par la parole de Winston Churchill parlant d'elle, malgré son admiration et son amitié indéfectible pour le roi, même lorsqu'il devint le Duc de Windsor, il disait : "la salope". Dans le livre d'Alain Decaux, je ne dirais pas qu'elle est blanchie de tous soupçons ; mais Decaux joue un peu les avocats de la défense et on a même l'impression que Decaux refuse à admettre certaines vérités concernant la Duchesse avec la même mauvaise foi que l'autre auteur lui attribuerait tous les péchés de la terre. Une preuve encore une fois que rien n'est tout blanc, rien n'est tout noir.

18:08 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/05/2006

Bonne fête à toutes les mamans

Hymne à la mère

 

Le mot le plus doux jamais prononcé par des lèvres humaines est celui de « mère ». « Ô maman » est le plus bel appel. « Mère » est un mot, petit et grand, plein d’espoir, d’amour, de tendresse, il est toute la sensibilité  et la douceur que contient le cœur de l’homme. La mère est tout dans sa vie : elle est la consolation dans la peine, l’espérance dans la détresse, la force dans la faiblesse. Elle est source d’affection, de bienveillance, d’indulgence et de pardon. Celui qui perd sa mère perd une poitrine où poser sa tête, une main qui le bénit, un regard qui le protège.

 

Khalil Gibran

 

Extr. Les Ailes brisées

 

20:37 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Un Volcan se réveille

 
L'homme a marché sur la lune. L'homme maîtrise toute une série de chose, mais il n'arrive toujours pas à maîtriser la nature : les cyclones, les tremblements de terre et les volcans, il n'arrive même pas toujours à prévoir quand se déclencheront les tempêtes, quelle sera leur violence. L'homme malgré le danger que cela représente habite au pied des volcans parce que la terre y est très fertile... L'indonésie est aujourd'hui sur la sellette ; mais cette fois-ci sans que l'homme soit vraiment responsable - ce n'est pas une guerre de religion larvée. C'est le volcan qui menace et la nature reprenant ses droits, remets l'homme à la place (plus) humble qu'il n'aurait jamais dû quitter

19:31 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/05/2006

Honte

 
Un homme de 18 ans, qui aurait des sympathies d'extrême droite, a mené un raid meurtrier dans les rues d'Anvers. Il a tué une femme africaine et un enfant dont elle avait la garde après avoir fait feu sur une femme turque qui a été grièvement blessée.
Honte à toi le blanc de ma race
Honte à toi Caïn le tueur
Qui sème la haine à la place
De l'amour d'un frère de couleur  (Gil Bernard)
J'ai vraiment l'impression que nous faisons un cauchemar. Et de plus, je ne comprends pas qu'il y ait encore des gens qui peuvent soutenir des thèses d'extrême-droite et en arriver ainsi à des extrêmes-comportements.
La démocratie s'auto-détruit en laissant libre-cours à tous ces discours racistes, ou crypto-racistes.

09:02 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/05/2006

Le génocide arménien

 

En Turquie, en 1915, a eu lieu le massacre des arméniens par les turcs. Aujourd'hui encore, malgré les évidences, le gouvernement turc actuel refuse encore de reconnaître ce génocide. Un million de personnes ont péri. Et non seulement la Turquie nie, mais menace les pays, qui veulent en parler ou déclarent demander des comptes, de représailles économiques. Mais il faut que l'Union européenne maintienne, comme condition d'entrée de la Turquie, la reconnaissance de ces disparitions qui ne sont pas passées inaperçues. Nous sommes outrés lorsque des hommes veulent refaire l'histoire de façon négationniste, que ce soit à propos de la Shoa, ou de la mort des cinq cents mille tsiganes, victimes de la barbarie nazie. Les crimes de l'Histoire ne peuvent être éclipsés par des déclarations intempestives 

08:09 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |