19/10/2007

Franchise et hypocrisie


tommaso stenico

Franchise

et....

actu_ratzinger

Hypocrisie

 

 Pour avoir déclaré le 1er octobre à la télévision qu'il était "homosexuel actif", Mgr Tommaso Stenico est jugé par la commission de discipline du Vatican présidée par le cardinal Julian Herranz, dont une interview à La Repubblica est publiée, lundi 15 octobre. Ce dernier déclare qu'il s'agit d'un "cas isolé", et assure que le Saint-Siège est "le premier intéressé à faire le ménage en son sein".
La moralité au Vatican "est très bonne, malgré le bruit fait autour de cas isolés", ajoute le cardinal Herranz au quotidien italien.
La commission de discipline du Vatican vient d'être saisie du cas d'un prélat de la Congrégation pour le clergé, le "ministère" qui veille à l'application des règles établies par l'Eglise catholique pour ses prêtres, parmi lesquelles l'obligation du célibat et l'interdiction de l'homosexualité.

Le Saint-Siège fait "le ménage"

La découverte de cas où ces règles sont violées provoque "assurément de la tristesse, mais nous sommes conscients qu'il s'agit de cas exceptionnels, j'oserais dire unique" déclare-t-il encore.
"Il ne faut pas oublier que le Saint-Siège est le premier intéressé à faire le ménage en son sein", mais toujours dans le respect des procédures en vigueur dans l'Eglise, a souligné le cardinal. Il a souhaité que "les autorités compétentes" puissent travailler "sereinement, loin de la clameur des médias, car les procès ne doivent pas se faire dans les journaux".
Un chef de service de la congrégation pour le clergé avait été filmé dans son bureau en caméra cachée au moment où il se déclarait "homosexuel actif" et faisait des avances à un jeune homme.

Pieges

Les images avaient été diffusées floutées le 1er octobre par la chaîne de télévision La7, une chaîne privée italienne. Mais de nombreux témoins ont reconnu Mgr Tommaso Stenico, 60 ans, responsable de la catéchèse à la congrégation pour le clergé et membre de la commission chargée de traiter les causes de dispenses de l'obligation du statut clérical pour les prêtres et les diacres.
Le Saint-Siège l'a suspendu de ses fonctions et a ouvert une enquête judiciaire à son encontre.
Mgr Stenico a affirmé samedi avoir été piégé alors qu'il cherchait par une fausse déclaration d'homosexualité à "démasquer ceux qui le sont réellement".
Le porte-parole du Vatican Federico Lombardi a souligné samedi la nécessité de se montrer sévère face à "un comportement incompatible avec le ministère sacerdotal et avec la mission du Saint-Siège".

Pauvres cons. Et les accusations des journaux italiens contre Ratzinger... il ne s'en est pas encore expliqué... d'où la franchise de Tommase Stenico

10:53 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.