08/05/2006

Christian Ranucci

En 1974, le meurtre d’une enfant dans la région de Marseille soulève l’indignation de la population et déchaîne la presse. Christian Ranucci, jeune homme sans histoires, est arrêté et passe aux aveux. Les enquêteurs, sommés par les autorités politiques et par l’opinion publique d’obtenir rapidement des résultats, tiennent leur coupable.

L’affaire semble résolue. Cependant, revenant sur ses aveux, Ranucci prétend avoir subi des pressions et de nombreuses irrégularités se font jour quant au déroulement des interrogatoires et de l’instruction. Soutenu par sa mère et défendu par un jeune avocat, collaborateur de Maître Lombard, Maître Le Forsonney, Ranucci refuse toute stratégie de défense visant à lui faire éviter la peine capitale et clame sans répit son innocence. Condamné à mort, il se voit refuser la grâce présidentielle. Il est guillotiné le
28 juillet 1976, lançant à l’adresse de ses avocats en guise de dernière volonté : « Réhabilitez-moi ».

Valéry Giscard d'Estaing arrive-t-il à dormir depuis ? Et les membres du jury qui ont condamné Ranucci ?

 

06:56 Écrit par JMG | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

je ne sais pas si les membres du jury dorment.....l'ex président surement lui .... mais dans le contexte de l'époque il fallait peut-être un coupable et l'on sait malheureusement que quand les médias s'en mêlent il devient difficile de garder la "tête" froide ....et puis être juré et parent (je ne sais si le cas y étais lors du procès) doit faire que l'on y vient avec des préjugés non ..ouh j'ai beaucoup à dire sur peu de place je ne vais pas ... me laisser emportée sinon ....diable donc!!!!!!!!! pourquoi il a avoué la jeunesse sans doute ....ln

Écrit par : Buck ,joe e t'charly | 13/05/2006

Giscard dort bien car il doit attribuer la responsabilité à la justice. Son rôle était de gracier ou de ne pas gracier un coupable.

Un qui a passé une curieuse vie est le véritable assassin.

Écrit par : dandidan | 26/05/2012

Les commentaires sont fermés.